Géographie

Le continent de Meracia est une terre vaste et en grande partie inexplorée.
Les peuples en provenance de Temaria ont commencé par coloniser toute la partie Ouest du continent.

Au prix de nombreux efforts et sacrifices, ils réussirent à se débarrasser des plus grandes menaces de ces contrés ou à les repousser au-delà de l’Échine du Dragon. Cette grande muraille montagneuse est devenue la frontière entre le monde civilisé et le monde sauvage de Meracia.

Depuis cette époque, de nombreux états se sont formés puis ont disparus au fil des différents conflits qui éclatèrent au cours de l’histoire, laissant ainsi la place à de nouveaux royaumes.

Lorsque la campagne commence, la partie occidentale de Meracia comporte 16 royaumes indépendants tandis que toute la partie orientale du continent est vierge de tout état déclaré.
La raison à cela est que l’accès à ces terres sauvages ne peut se faire que par un nombre restreint de routes réputées dangereuses. Malgré cela, il n’est pas exceptionnel que certains aventuriers en mal de sensation fortes ou que certains explorateurs chevronnés s’aventurent dans ces contrées hostiles en quête de gloire et de trésors perdus. Malheureusement, parmi tous ceux partis tenter leur chance, bien peu sont revenus.


Antarra

Antarra est souvent évoqué comme le grenier du sud de Meracia. Composé de vaste plaines et collines verdoyantes, on y trouve une multitude d’exploitations agricoles et d’élevages. Leurs productions sont réputées bien au-delà des frontières d’Antarra.

Dohek To

Situé au centre de la partie occidentale de Meracia, Dohek To est une plaque tournante du transit des biens et des personnes. Ses marchés regorgent de produits provenant des quatre coins du continent. C’est aussi là qu’on trouve le quartier général des Conservateurs. Dohek To accueillait, jusqu’à il y a peu, le siège du Concile avant son déplacement en Parcéron.

Doz Atab

Coincé entre le golfe de la Vouivre et les monts de la Wyrm, le royaume de Doz Atab est une terre aride balayée par les vents chauds et salés. De longues landes bordent le littoral de ce pays où la majorité de la population vit aux pieds des montagnes.

Draguel

Pays prospère bénéficiant d’un climat favorable, Draguel est surtout connu pour abriter la Tour Blanche. Cette institution lui procure un fort rayonnement scientifique à travers tout Meracia. Les plus grands savants et manipulateurs de la magie profane se bousculent dans ses villes et académies qui sont de véritables lieux d’émulsion entre culture et progrès.

Féros

L’ile de Féros est le territoire peuplé le plus au sud de Méracia. Son éloignement vis-à-vis du reste du continent lui vaut de fonctionner en quasi autarcie. Cet isolement permet au pays de n’être que très peu affecté par les guerres et autres luttes de pouvoirs et d’influence ayant lieu sur le continent. L’ile sert également d’avant post pour les expéditions de la partie est de Meracia décidant de braver le cap des tempêtes.

Jaguna

Jaguna est sans doute le pays le plus instable politiquement de Meracia. Ne disposant ni de ressource attrayante ni d’une localisation d’importance stratégique, le royaume de Jaguna a souvent été envahi, occupé, mais jamais annexé. Ces habitants sont issus de nombreux flux migratoires souvent composés de peuples fuyant les guerres ou de colons forcés à propager les us et coutumes de leur patrie d’origine. On reproche souvent à ce pays de ne pas posséder de réelle identité culturelle, et son autorité est généralement négligée au niveau international. Néanmoins, Jaguna est connu pour abriter l’un des rares itinéraires permettant de franchir l’Échine du dragon.

Keph

Ancienne royaume prospère situé au centre de Meracia. Keph était une grande plaque tournante du commerce mondial de par sa situation géographique. Le pays était également en possession d’un puissant artéfact qui lui a permis d’assoir son autorité sur les terres environnantes. Malheureusement, les richesses du pays attisèrent la convoitise de ses voisins qui s’unirent pour assaillir le royaume de toute part. Les dirigeants décidèrent d’utiliser l’artefact pour détruire leur royaume en même temps que leurs assaillants. Depuis, la cité-Etat de Tosal Nym vit coupée du reste du monde qu’elle considère comme une menace.

Naslo Gol

Naslo Gol est un vaste territoire allant de vastes plaines verdoyantes jusqu’à de hauts plateaux enneigés. Bordant l’Échine du dragon et le Toit du monde, une bonne partie du nord de ce pays est peu peuplée à cause des conditions météorologiques rudes qui peuvent y survenir.

Novéria

Contrairement à son voisin Talis Fia, le royaume de Novéria a son économie axée sur la terre, et plus précisément la bordure nord de Meracia. Les mines de Novéria sont nombreuses et alimente en minerais une bonne partie du continent. La fabrication d’armes et armures est l’une des spécialités de Novéria, c’est d’ailleurs la principale source de richesse de ce pays.

Polire

Le royaume de Polire était un royaume influent du sud de Meracia. A la mort de son ancien roi, sans descendant direct, une lutte de pouvoir éclata pour la succession au trône. Cette lutte dura plusieurs années et fini par la scission du royaume en deux pays distincts : Parcéron et Poléron.

Parcéron

Avec le Poléron, ce pays formait jusqu’à récemment le royaume de Polire. Soucieux d’augmenter son influence dans la région le Concile a apporté son soutien au duc de Kar’Shan dans la succession au trône de Polire. L’actuel siège du Concile se trouve dans la ville de Tyr.

Poléron

Comme le royaume de Parcéron, Poléron est un récent pays qui a déclaré son indépendance suite à la violente dispute entre la duchesse de Vana et son cousin le duc de Kar’Shan quant à la succession au trône du Polire. La duchesse de Vana, soutenue par la noblesse, se déclara seule digne héritière du trône.

Silémir

Cet archipel a déclaré son indépendance il y a une dizaine d’années. Auparavant, ces iles faisaient partie des royaumes de Talis Fia et Zirvitras. Elles ont profité de l’influence décroissante du royaume de Zirvitras pour contester son autorité régionale.

Talis Fia

Royaume côtier tourné vers la mer et ses ressources. Ces habitants sont réputés autant à l’aise sur la terre ferme que sur l’eau. C’est un peuple paisible vivant du commerce et des ressources de la mer.

Trikalone

Le royaume de Trikalone a profité de la chute du royaume de Keph pour devenir le point de passage obligé de toutes les routes commerciales reliant le Nord au Sud de Meracia. Trikalone grandissait dans l’ombre de Dohek To, mais depuis le départ du Concile le pays tente de faire croitre son influence.

U Nasag

Il y a plusieurs centaines d’années, ce petit pays était un grand royaume englobant presque la moitié Nord de Meracia. Les luttes de pouvoir intestines ainsi que de multiples soulèvements révolutionnaires causèrent sa perte. U Nasag est tout ce qui reste de cet ancien puissant royaume. Ses habitants ont tout de même conservé les velléités conquérantes et expansionnistes de leurs ancêtres si bien que le pays tente régulièrement des incursions dans les territoires voisins. Hormis sa culture martiale, U Nasag est également réputé pour ses chevaux, lui permettant de disposer d’une des meilleures cavaleries de Meracia.

Zirvitras

Zirvitras est une immense ile à l’ouest de Meracia. Les habitants de Zirvitras ont rapidement développé une affinité avec la mer. On y trouve les meilleurs marins et son commerce maritime est très développé. Ce pays dispose de la plus grande flotte militaire de Meracia. Actuellement, le pays traverse une période de trouble après l’annonce de la mort de l’unique héritier du trône lors d’une grande épidémie de Mal Rouge.

Géographie

La Main de Shamash Kidor